retour imprimer

2013 dans votre assiette

Par Hubert Cormier, nutritionniste

La nouvelle année arrive toujours avec son lot de nouvelles tendances et 2013 n’y échappe pas. L’univers de l’alimentation évolue rapidement et les compagnies, tout comme les restaurants, doivent s’adapter. Tous suivent les tendances du marché, et tentent de devenir des leaders pour attirer de nouveaux clients ou fidéliser la clientèle existante. L’attrait de la nouveauté séduira un groupe précis de consommateurs alors que d’autres, plus prudents, resteront avec leurs produits préférés et adhéreront aux nouvelles tendances une fois que ces dernières auront passé le test du temps. Curieux de voir ce que la prochaine année offrira? Voici un tour d’horizon des principales tendances attendues.

 

  • Les nouveaux cocktails : En 2013, on verra peut-être un martini aux cinq épices chinoises ou encore des cocktails à base de sirop d’érable, de chipotles (piment jalepeno rôti) ou de menthe. Qui sait? Les alcools, principalement la vodka, le gin et le rhum, profiteront de ces différentes infusions et serviront de base à des cocktails originaux. Les barmen laisseront libre cours à leur imagination. On retrouvera également beaucoup de cocktails à base de fruits exotiques.

 

  • Les bars à jus : Depuis quelques années, la vague des boissons fouettées (smoothie) a déferlé et on retrouve désormais des bars à jus un peu partout. Cependant, la nouveauté en 2013 sera l’ajout de boissons gazeuses à saveur de fruits au menu de plusieurs grandes chaînes de restauration. On peut également se procurer une machine permettant de faire ses propres sodas à la maison en ajoutant du sirop qui donnera à la boisson son arôme et son goût particulier. Attention, ces boissons peuvent être très sucrées!

 

  • La disparition du pain : Les restaurateurs n’offriront plus de pain automatiquement. Il suffira de le demander pour en obtenir, mais certains restaurateurs pourraient choisir de l’inclure dans la facture… D’un point de vue nutritionnel, c’est une bonne idée, puisque chaque morceau de pain procure des calories supplémentaires, surtout s’il est beurré ou trempé dans l’huile d’olive. Cependant, j’ai le pressentiment qu’il s’agit beaucoup plus d’une question d’économie que d’un réel désir de réduire les calories!

 

  • Les restaurateurs au régime : Voulant suivre la vague et plaire à leur clientèle, les restaurateurs s’adaptent aux nombreux choix alimentaires de tous. En effet, ils accueilleront les gourmets, et leurs préoccupations alimentaires, en offrant des mets sans gluten, végétariens ou sans noix. Ces plats feront partie intégrante des menus à la carte de plusieurs restaurants.

 

  • Les gris en santé : Le vieillissement de la population a fait naître un intérêt croissant des multinationales pour ce groupe de consommateurs. En concevant des produits anti-âge, on vise particulièrement les baby-boomers en leur proposant des aliments santé adaptés à leurs besoins. Antioxydants, ralentissement du déclin cognitif, oméga-3, propriétés anti-inflammatoires, vitamines et minéraux ne sont que des exemples qui pourraient être mis de l’avant dans la promotion d’un produit destiné à une clientèle plus âgée.

 

  • Les aliments « Sans » : Au lieu de dire ce que le produit contient, on préfère savoir ce qu’il ne contient pas… D’un coup d’œil, nous apprenons qu’il ne compte pas de gluten, de lactose, d’arachides, d’additifs artificiels, etc. Mais restez vigilants, car certaines compagnies jouent avec les mots en affirmant, par exemple, que leurs croustilles sont exemptes de cholestérol, que leur pain est « sans sucre » et « sans gras » ou encore que leurs jujubes sont « sans gras ». Ces affirmations peuvent être trompeuses puisque les croustilles proviennent de pommes de terre qui ne renferment naturellement pas de cholestérol, que le pain est fait à base de farine et de levure sèche et que les jujubes sont faits de gélatine et de sucre!

Photo crédit photo : Almost Bourdain

Votre appréciation

0 commentaire(s)